Kiwi / Arctic BeautyActinidia kolomikta (femelle)

Variété femelle produisant des fruits de grosseur moyenne. Doit être planté en compagnie d'un plant mâle. Tailler tôt au printemps les tiges mortes, brisées ou malades. Éclaicir les vieux plants en coupant les vieux rameaux peu productif à environ 5 cm du sol.
+ Informations supplémentaires

Quantité

* Important

Ce végétal est disponible pour cueillette en magasin ou livraison par l’équipe du Jardin2m uniquement. La livraison par Postes Canada n’est pas disponible.

  • Emplacement :12
  • Hauteur :4 m
  • Largeur :n/d
  • Zone de rusticité : 5 ?
  • Période de floraison :
  • Exposition :SOLEIL
  • Calibres disponibles :1 GAL

Information supplémentaire

Historiquement, le désir d’habiller des bâtiments par des plantes grimpantes n’est pas nouveau! Déjà en 2100 av. J.C. les marchands de Pompéi cultivaient des vignes grimpantes sur leurs balcons, signe de distinction réservée à l’élite. Cette culture s’est démocratisée avec le temps, mais ce n’est qu’en 1980 qu’un mouvement d’écologie urbaine voit le jour afin d’améliorer l’environnement urbain par la végétalisation des façades, notamment avec les plantes grimpantes. Cette pratique est reconnue comme efficace pour combattre les îlots de chaleur urbaine ainsi que les problèmes de pollution et qualité de l’air. Les plantes grimpantes peuvent être regroupées selon la façon dont elles s’accrochent à leur support : Ventouses : leur capacité à créer de petites ventouses leur permet d’adhérer à une surface lisse en s’y collant. Racines-crampons : elles fabriquent des racines aériennes qui s’agrippent facilement aux surfaces rugueuses. Tiges volubiles : elles poussent en hauteur et leurs tiges s’enroulent autour d’un support vertical. Pétioles volubiles : ce sont les pétioles de leurs feuilles qui s’enroulent autour d’un support étroit, comme un filet ou un treillis. Vrilles : elles ont la capacité de former des vrilles qui s’enroulent autour d’un support étroit, un filet ou un treillis. À palisser : ces grimpantes que l’on doit palisser s’accrochent à un support à l’aide d’épines crochues ou de tiges latérales. L’Actinidia (kiwi) s’agrippe à son support grâce à ses tiges volubiles. Il est donc nécessaire de lui procurer un treillis à entrecroisements. Les fruits sont comestibles et les couleurs du feuillage sont plus accentuées sur les plants mâles.

Zone de rusticité

La carte des zones de rusticité des plantes montre les zones qui sont les plus propices à la survie de différents types d'arbres, d'arbustes et de fleurs, d'après les conditions climatiques moyennes de chaque région.

  • 3a
  • 3b
  • 4a
  • 4b
  • 5a
  • Châteauguay5a
  • Gaspé4a
  • Gatineau4b
  • Joliette4a
  • Labelle3a
  • Lachute4a
  • Laval5a
  • Magog4a
  • Mascouche4b
  • Mont-Laurier3a
  • Montréal5a
  • Oka5a
  • Sainte-Agathe4a
  • Saint-Eustache5a
  • Saint-Hyppolyte4a
  • Saint-Jérôme4b
  • Saint-Jovite4a
  • Sorel4b
  • Trois-Rivières4a
  • Valleyfield4a
  • Vaudreuil5a

Localiser ce végétal

ici

Effectuer une recherche

  • Végétaux
  • Produits
0 cm
10 m+
0 cm
10 m+

Effectuer une recherche

Fermer